Avec vous au-delà du prix

Comment réaliser une restauration de classe 2 avec un Bulk Fill ?

Omnipratique

Découvrez la solution clinique pour une restauration postérieure rapide et facile

BULK FILL 
Ce matériau photopolymérisable est un composite à mise en masse qui permet de réaliser des restaurations postérieures avec l’obturation d’une cavité jusqu’à 4 mm de profondeur en une seule couche. 
Développé pour permettre un protocole grandement facilité et l’obtention  rapide et facilement de restaurations pérennes.

LES ATOUTS
• Application rapide en une seule couche jusqu’à 4 mm.
• Sans surcouche occlusale.
• Adaptation à la cavité facilitée.
• Haute résistance à l’usure.
• Faible contraction de prise et stress de polymérisation réduit.
• Pérennité du poli.
• Importante radio-opacité.

INDICATIONS
• Restauration de classes I et II
• Reconstitution coronaire

 

PROTOCOLE

Restauration composite suite à une lésion carieuse de classe II
Patient de 25 ans, qui n’a pas consulté de chirurgien-dentiste depuis trois ans, avec une mauvaise hygiène bucco-dentaire.

Cas réalisé par le Dr Stergios Zafiriadis, Zollikerberg / Schlieren, Suisse.

fig1 Situation initiale

Fig.1. : Situation initiale. Lésions carieuses sur la première molaire supérieure au niveau proximal et dans les sillons occlusaux.

Fig.2. : Après curetage
Fig.2. : Après curetage de la lésion carieuse, une protection pulpaire est posée

Fig.3. : L’agent de mordançage
Fig.3. : L’agent de mordançage  est appliqué sur l’émail uniquement pour une procédure en « Selectiv Enamel Etch ».

Fig.4. : L’adhésif est appliqué
Fig.4. : L’adhésif est appliqué sur l’ensemble de la cavité en massant avec une micro-brossette pendant 20 secondes. On souffle avec un léger jet d’air pendant cinq secondes pour évaporer le solvant. L’adhésif est ensuite photopolymérisé pendant dix secondes avec la lampe led.

Fig.5. : La cavité est remplie
Fig.5. : La cavité est remplie en une seule fois par l’application d’une couche de  Bulk Fill , en commençant par combler la partie la plus profonde de la cavité, puis en remontant le bec de la capsule jusqu’à l’occlusion. Le composite est sculpté puis photopolymérisé.

Fig.6. : Finition de la restauration
Fig.6. : Finition de la restauration composite avec une roue spirale

Fig.7. : Polissage de la restauration
Fig.7. : Polissage de la restauration composite avec une roue spirale blanche

Fig.8. : Situation finale
Fig.8. : Situation finale. Restauration esthétique de la première molaire en composite  Bulk Fill

Fig.9. : Radiogramme pré-opératoire
Fig.9. : Radiogramme pré-opératoire.

Fig.10. : Radiogramme post-opératoire
Fig.10. : Radiogramme post-opératoire au niveau proximal de la première molaire supérieure.
 

Besoin d'aide ?

Nos conseillers sont à votre écoute du lundi au vendredi de 9h à 18h

Chat en ligne

Me faire rappeler