X

Ne ratez pas cette offre exceptionnelle !

GACD 2% commandes web

Avec vous au-delà du prix

Etude sur le PH des produits d'éclaircissement

Omnipratique

ÉTUDE SUR LE PH DES PRODUITS D’ÉCLAIRCISSEMENT

Dr Bruno Pelissier GACD 2017

Dr Bruno PELISSIER
DCD, PhD, MCU-PH
Responsable Odontologie Restauratrice.


Les dyschromies dentaires constituent toujours une pathologie fréquemment rencontrée en pratique dentaire quotidienne. Le changement de couleur des dents antérieures représente souvent un problème esthétique vécu comme majeur par les patients. Pour bon nombre de ces dyschromies, un éclaircissement est envisageable par des techniques différenciées en fonction de la nature et de l’intensité de la coloration et du nombre de dents atteintes. Les techniques d’éclaircissement dentaire, utilisées pour la plupart depuis la fin de XIXè siècle, ont été améliorées et simplifiées, notamment ces toutes dernières années et tendent à se banaliser, vulgariser.


Malheureusement parmi les différents produits que l’on trouve sur le marché, en vente libre sur internet, en pharmacie ou chez certains professionnels qui ne sont pas des chirurgiens-dentistes, différents facteurs comme la concentration en acide, la concentration en eau, l’utilisation de la température, la fréquence et la durée d’exposition et bien sûr le pH, ne sont pas pris en compte et peuvent contribuer à l’érosion et à la déminéralisation de l’émail.

Mais parmi tous ces critères, si un seul un devait être retenu, un seul, cela serait bien le pH du produit ! Il faut systématiquement informer les patients sur le fait que l’usage prolongé ou répété de certains produits blanchissants en vente libre, par internet, en pharmacie ou chez certains professionnels qui ne sont pas des chirurgiens-dentistes risque d’endommager les dents, à cause du pH faible ou au contraire élevé de certains produits.

blanchiment des dents GACD

Fort heureusement, ces risques sont plus limités dans notre milieu professionnel car les produits utilisés sont contrôlés, mais il n’en demeure pas moins que certains produits ont de meilleures caractéristiques que d’autres. Nous avons déjà montré qu’il existait une différence dans la qualité d’eau présente dans le produit de blanchiment, la viscosité aussi, et l’utilisation ou non d’accessoires externes. Mais, encore une fois, si un des critères devait être retenu, un seul, cela serait bien le pH du produit ! Nous comprenons bien en tant que praticien l’effet d’une attaque acide sur l’émail, car il suffit de regarder l’effet de nos agents de mordançage.


Il faut exiger un pH neutre que ce soit pour un traitement au cabinet, ou pour un traitement en ambulatoire.

Le pH des produits d’éclaircissement à domicile administrés sous la surveillance du dentiste est en général assez neutre, celui-ci étant en moyenne de 6,48. Néanmoins, il peut varier selon les fabricants de 3,7 à 11,2, relié à un port souvent long on peut imaginer les conséquences sur l’émail si on ne travaille pas avec un pH neutre !

Malgré le sérieux des fabricants, on a du mal souvent à trouver cette information sur les modes d’emploi. Il faut donc poser la question, se renseigner et exiger un pH neutre de vos produits de blanchiment en ambulatoire.

En tant que professionnel, je travaille avec les produits Opalescence que ce soit en ambulatoire ou au fauteuil. Opalescence Leader Mondial propose des produits à pH neutre

Besoin d'aide ?

Nos conseillers sont à votre écoute du lundi au vendredi de 9h à 18h

Me faire rappeler

Me faire rappeler

Ce service est ouvert du lundi au vendredi de 9h à 18h.
En dehors de ses jours et horaires, vous pouvez tout de même demander à être rappelé. Un conseiller vous recontactera dès que le service sera ouvert.

Saisissez le numéro de téléphone sur lequel vous souhaitez être rappelé. 
  •  

* Veuillez renseigner tous les champs obligatoires

Demande enregistrée

Votre numéro a été enregistré. Un conseiller vous rappellera dès que possible.