Avec vous au-delà du prix

La dentisterie esthétique

Il existe 3 niveaux de dentisterie esthétique : le blanchiment, la dentisterie cosmétique (dentisterie restauratrice esthétique) et la reconstruction ou création de sourire. Si les deux premiers niveaux sont rapidement accessibles après une formation adaptée aux jeunes praticiens, le troisième demande un haut niveau d’expertise.


L’ÉCLAIRCISSEMENT


Le blanchiment (ou plutôt l’éclaircissement) dentaire permet d’éclaircir la teinte des dents. Le principe repose sur la mise en contact d’un agent éclaircissant avec les pigments colorés contenus dans la dent. Après empreinte, le praticien réalise une gouttière anatomique qui répartit le produit de blanchiment de manière homogène sur les dents et protège les tissus mous d’un contact avec le produit. Selon un procédé d’oxydation, cet agent chimique transforme des molécules foncées en molécules plus claires. Il existe en seringues, sous forme de gel, et à différentes concentrations suivant le cas et l’effet recherché.


Il existe deux techniques : l’une au cabinet et la seconde ambulatoire qui s’effectuera au domicile du patient, après obtention d’une gouttière (ou confection d’une gouttière sur-mesure). Les 2 techniques peuvent être combinées.

Les produits utilisés sont le peroxyde d’hydrogène ou le peroxyde de carbamide. La différence de mode d’action entre ces 2 produits : Le peroxyde d’hydrogène relargue une molécule d’oxygène dans ses premières secondes de contact avec les surfaces dentaires, alors que le peroxyde de carbamide reste actif pendant environ 90 minutes après le contact tissulaire et va nécessiter un temps d’application en bouche plus important.

L’utilisation chez les moins de 18 ans est actuellement interdite.


Utilisation des lampes

Certaines sociétés proposent des lampes qui sont censées améliorer ou accélérer le blanchiment. Leur efficacité n’est pas avérée. Par ailleurs, elles peuvent entraîner une déshydratation temporaire des dents créant un effet d’illusion et des risques de sensibilités post-traitement accrues.

Nous vous déconseillons donc de les utiliser.

Blanchiment des dents dépulpées par voie interne

Le perborate de sodium longtemps utilisé est actuellement interdit car il est classé cancérigène, mutagène et toxique ; il faut donc utiliser du peroxyde d’hydrogène dédié à l’endodontie et concentré de 35 à 40 %. Il sera positionné temporairement à l’intérieur de la couronne clinique de la dent colorée.


LES RESTAURATIONS ESTHÉTIQUES

Il s’agit de reconstitutions réalisées au cabinet, ou d’inlays réalisés au laboratoire (ou au cabinet si celui-ci est équipé d’une usineuse de blocs)

Les facettes et inlays céramique : Ce sont des reconstitutions en céramique placées sur la face vestibulaire de la dent ou en comblement d’une cavité. Pour les facettes, la face vestibulaire est réduite à une faible épaisseur (on parle de “préparation pelliculaire”) et est réalisée en céramique ou depuis peu, en composite.

Les couronnes en céramique : Il en existe de 2 types : soit avec un support métallique (céramo- métallique), soit tout en céramique (céramo-céramique). 


LA RECONSTRUCTION DU SOURIRE

Ce stade est réservé aux praticiens ayant acquis un certain niveau d’expertise clinique et de communication avec le patient. Il s’agit souvent d’approches  multidisciplinaires qui font appel à l’occlusodontie, l’orthodontie, la parodontologie, l’implantologie et la prothèse. Ces techniques multidisciplinaires de rétablissement du sourire utilisent toutes les techniques de la Dentisterie Moderne et combinent ces différentes spécialités.

Les techniques purement dentaires peuvent être complétées par des injections d’acide hyaluronique. Il relève bien de la capacité professionnelle des chirurgiens-dentistes de réaliser des injections d’acide hyaluronique dans la sphère buccale et peribuccale, mais également dans le sillon nasogénien ou encore dans la ride d’amertume au coin des lèvres. La durée d’action de l’acide hyaluronique est relativement courte (6 à 12 mois), il nécessite donc de nouvelles injections pour l’entretien du résultat. L’acide hyaluronique est un glycosamino-glycane qui va hydrater et redonner du volume au derme. Après anesthésie locale, l’injection est réalisée à l’aide d’une aiguille ou d’une canule du diamètre le plus petit.

Besoin d'aide ?

Nos conseillers sont à votre écoute du lundi au vendredi de 9h à 18h

Chat en ligne

Me faire rappeler