Veuillez sélectionner une liste

Hémostase et rétraction gingivale

La récession gingivale, également nommée déchaussement des dents, représente un recul de la gencive sur la dent. Ce retrait expose alors davantage les racines dentaires qui sont normalement bien recouvertes par les tissus gingivaux. Une récession gingivale extrême peut conduire au déchaussement des dents ou même à la perte de dents.

Produits 1-12 sur 56

Page
par page
Par ordre décroissant

Produits 1-12 sur 56

Page
par page
Par ordre décroissant

Récession gingivale

Les caractéristiques de la récession gingivale

La rétraction gingivale est une affection qui crée l’inquiétude chez un bon nombre de patients. Une gencive saine est le premier moyen de conserver une dentition saine, mais également une bonne santé bucco-dentaire. La récession gingivale peut avoir plusieurs causes, à détecter chez vos patients. La plus connue reste la présence importante de tartre sur la zone inférieure de la dent. Cette affection pourra alors être facilement traitée par un bon brossage dentaire, l’utilisation de fil dentaire ou la pratique d’un détartrage. Pour autant, d’autres facteurs peuvent être également en cause tels que :

  • L’âge ;
  • L’hérédité ;
  • L’occlusion ;
  • Les traumatismes pouvant survenir au cours de la vie ;
  • Le port d’appareils orthodontiques ;
  • Un brossage trop énergétique ;
  • Les perçages buccaux…

Pour chaque cause, il vous faudra trouver le meilleur traitement permettant l’hémostase et l’arrêt de la récession gingivale.

Les différents traitements de la récession gingivale

Une gingivite peut être annonciatrice d’une rétractation gingivale. Une fois l’hémostase et la gencive dégonflée, elle peut avoir grandement minci pour se retrouver à la base de la dent. En fonction de la gravité de la rétractation gingivale et de la cause de cette affection, le traitement à choisir ne sera pas le même. En premier lieu, il faut stabiliser la situation. En cas d’aggravation, plusieurs traitements sont préconisés :

  • Le lambeau de déplacement coronaire ;
  • La greffe conjonctive ;
  • La greffe épithélio-conjonctive.

Ces interventions permettent de stopper la récession gingivale et les récidives restent très rares. Pour autant, elles demandent une vraie modification du comportement pour ne pas laisser les facteurs déclencheurs créer une nouvelle rétractation.

Les différents symptômes de la récession gingivale

La rétractation des gencives déclenche un certain nombre de symptômes chez les patients. Les plus communs sont la sensibilité accrue par l’apparition de la racine de la dent ou une sensation d’avoir des dents plus longues qui indique déjà une diminution importante du tissu. Pour autant, d’autres facteurs pourraient indiquer cette affection comme la mauvaise haleine ou encore les saignements réguliers.

Quels accessoires pour traiter la récession gingivale ?

Selon l’avancement de l’affection, vous pourrez avoir besoin de l’équipement dédié au détartrage, au surfaçage des dents ou encore au nécessaire pour une chirurgie parodontale notamment pour une greffe.

Quel soin contre une rétraction gingivale ?

Vous pourrez proposer plusieurs soins pour stopper la rétractation ou réduire la gêne du patient. Notamment avec des capsules de pâte de rétractation.