Veuillez sélectionner une liste

Parodontie

L’instrumentation en parodontologie inclut tous les outils parodontaux visant à éliminer la plaque dentaire et le tartre. Le praticien peut d’abord avoir recours à des sondes parodontales, afin d’établir un premier diagnostic. Selon les cas, il pourra ensuite utiliser des curettes parodontales, des bâtonnets dentaires, des détartreurs houes ou encore des limes dentaires.

Produits 1-12 sur 569

Page
par page
Par ordre décroissant

Produits 1-12 sur 569

Page
par page
Par ordre décroissant

Instrumentation en parodontologie

Instrumentation en parodontologie : les différents types de sondes

L’instrumentation en parodontologie comporte plusieurs types de sondes, qui sont destinées à établir un diagnostic fiable. Les sondes parodontales ont la particularité d’avoir une partie active graduée. Vous trouverez par exemple sur le site de GACD des sondes Williams : ces instruments gradués de 1 à 10 millimètres aident le praticien dentaire à explorer et à mesurer les poches gingivales, afin de vérifier l’étendue de la plaque dentaire.

Il existe également des sondes de Caroline du Nord. Plus épaisses que les autres sondes parodontales, elles permettent notamment de tester la vitalité de la pulpe dentaire. Vous pouvez aussi opter pour une sonde OMS, qui dispose d’un embout à bille, ou pour une sonde de Nabers dont l’extrémité est courbée.

L’instrumentation en parodontologie pour le détartrage

Dans l’instrumentation en parodontologie, on trouve d’autres outils qui permettent au praticien de procéder à un détartrage parodontal. Le choix des instruments dépend de la zone à traiter, ainsi que de la quantité de tartre à enlever. Il est possible d’utiliser des curettes parodontales, dans le cadre d’un traitement en chirurgie parodontale par exemple.

Vous trouverez sur le site de GACD des curettes universelles et des curettes de Gracey. La curette universelle, avec un angle de 90 degrés, dispose de deux bords coupants. La curette de Gracey, avec un angle de 70 degrés, est dotée d’un seul bord tranchant, mais qui peut s'incurver latéralement ou vers le haut. Ce type de curette est utilisé pour le détartrage, mais aussi pour le curetage des tissus mous et pour le polissage des racines.

En outre, les praticiens peuvent avoir recours aux bâtonnets dentaires, afin d’éliminer le tartre supragingival, ou aux détartreurs houes, qui permettent également d’enlever le tartre sous-gingival. Les limes dentaires offrent quant à elles la possibilité d'ôter de grandes quantités de tartre.

Instrumentation en parodontologie : faut-il aiguiser les outils ?

Il peut s’avérer nécessaire d’aiguiser régulièrement tous les outils dentaires comme les instruments parodontaux, afin de préserver leur tranchant et donc leur précision. Le site de GACD propose des pierres d’aiguisage, conçues avec des matériaux naturels ou synthétiques, pour affûter les curettes parodontales notamment.

Quelles sont les différentes maladies parodontales ?

L’instrumentation en parodontologie permet d’éliminer le tartre et ainsi de lutter contre les différentes maladies parodontales. Celles-ci comprennent d’abord la gingivite, c’est-à-dire une inflammation de la gencive, qui peut ensuite évoluer vers une parodontite. Si elle n’est pas prise en charge à temps, la parodontite est susceptible d’entraîner un déchaussement des dents.